Sophrologie - fondements

La sophrologie est une synthèse des connaissances sur la conscience. Elle a ses principales sources historiques dans :

La phénoménologie

Courant de la philosophie et de la médecine psychiatrique, la phénoménologie place le vécu du sujet, le « phénomène », au centre de son approche. La sophrologie en a tiré les concepts de vivance et de schéma corporel. Les références fondatrices sont « L’analyse existentielle » de Ludwig Binswanger et « La phénoménologie de la perception » de Maurice Merleau-Ponty.

L’hypnose et la relaxation

Caycedo a pratiqué ces techniques dans un but thérapeutique : la relaxation progressive de Jacobson, le training autogène de Schultz, l’hypnose... Ayant apprécié la portée et les limites de ces méthodes, il a élaboré un concept plus moderne, mieux adapté à ses observations cliniques, le niveau sophro-liminal, état de conscience modifié, base de la méthode.



Les neurosciences

Les développements de la technologie, depuis les EEG (Electro-encéphalogramme) jusqu’aux actuels IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) ont permis une exploration de plus en plus poussée du fonctionnement du cerveau. Les études des EMC (Etats Modifiés de Conscience) ont mené à la théorie des états et niveaux de conscience, concepts de la sophrologie.

Les traditions orientales

Caycedo a séjourné plus de deux ans en Orient (1965 - 1968), où il s’est intéressé à différentes formes de pratiques dont le Yoga intégral de Sri Aurobindo, les méditations bouddhiques tibétaines, et le Zen japonais. L’harmonisation du corps et de l’esprit que vise ces pratiques lui ont inspiré les « relaxations dynamiques », techniques propres à l’entraînement sophrologique.

© Philippe Paquier (mentions légales)

PAQUIER PHILIPPE, sophrologue à Rouen en Seine Maritime (76), vous propose des séances, des cours et des stages pour la gestion du stress, la relaxation, l’épanouissement personnel et la recherche du bien-être.
www.sophrorouen.fr